3ème café mortel à Roanne

Cette session est complète. Vous pouvez vous inscrire au prochain café mortel (le 4ème) dès à présent par mail ou demander des renseignements en laissant vos commentaires.

Le jeudi 14 mars 2019 à 19h

« Café mortel »

Pour la troisième fois
à Roanne

Un café mortel ?

« Café mortel » ?

C’est un concept imaginé par le sociologue et anthropologue suisse
Bernard Crettaz.

On se réunit et on échange…. sur la mort.
Parlent ceux qui en ont envie.
Se taisent ceux qui préfèrent.
Et tous s’écoutent…

Lire la suite

Vivre, mourir et le plus grand que soi…

J’ai vécu plusieurs rencontres avec lui. J’ai envie d’échanger sur la dernière fois où je l’ai vu…
On me parle de lui tout de suite. C’est le premier patient que je vais voir aujourd’hui.
On me dit qu’il décline : « C’est très mauvais signe, il va vraiment moins bien. Je suis inquiète. «  dit l’aide-soignante. « Il a le teint pas comme il faut. J’aime pas ça. »
Elle me parle à demi-mot de fin de parcours …
J’entre. Il sourit en me voyant.
Notre rencontre est tellement profonde, tellement intense que j’ai du mal à résumer nos échanges , tant toutes ses phrases étaient importantes.
La musique, douce et enveloppante, invite à la confidence, à l’intimité.
Il est prêt à ça. Ça se ressent dans son énergie.
Je ne le sens pas en fin de vie mais comme je connais moins l’amylose, je ne me prononce pas.
Je ne sais pourquoi, j’ai lancé cette phrase. « Qu’est ce que ça t’apprend cette maladie ? »
En fait. Oui. Je sais pourquoi j’ai posé cette question. Je l’ai senti affaibli de l’intérieur. Je me suis dit qu’au stade où il en était, identifier les progrès intérieurs, trouver le sens de son chemin de vie, lui donnerait une grande force.
Lire la suite

Le voyage ou pas…

Il est allongé sur son lit. Il a dans les 67 ans. C’était son anniversaire hier mais je ne me souviens plus de son âge exact.
Ça fait 15 jours que je ne l’ai pas vu. En Soins palliatifs, c’est beaucoup.
Il paraît bien plus confus mais pourtant tellement lucide. Il perd les mots mais je le comprends tant.
Il sait dire l’essentiel avec moi et il me reconnaît et m’accueille de tout son être. Ouf!Après avoir lu ses paroles essentielles recueillies sur les post -it au mur, restées depuis notre dernière rencontre, je descends la barrière de son lit. Je m’assieds sur son lit et nous nous prenons la main.
Les yeux dans les yeux, il est tout heureux.Il paraît toujours aussi émerveillé de me voir.
Il m’avoue être très seul en ce moment. Et très accompagné aussi.
Il me parle de sa maman et de ses amis.
Les morts et les vivants se côtoient.
Lire la suite

Qui est Bernard Crettaz, le créateur des cafés mortels ?

Né en Anniviers, Bernard Crettaz étudie au collège de Sion. Pendant trois ans, il suit les cours du Grand séminaire.
Il poursuit des études de sociologie à l’Université de Genève où il obtient son doctorat. Il est nommé conservateur du Département Europe du Musée d’ethnographie de Genève, il est également chargé de cours au Département de sociologie de l’Université de Genève. Il invente et anime les « Cafés mortels » pour « parler de la mort au bistrot ».

Je profite de cette vidéo pour vous annoncer qu’il y aura un 3ème café mortel février/mars 2019. Pour y participer vous pouvez laisser un commentaire, envoyer un mail à pourtantlavie@gmail.com ou contact@pourtantlavie.org

À la recherche de bénévoles

L’association recherche des bénévoles :

Intitulé de la mission : contribution au projet associatif
Date de début de mission : octobre 2018
Date de fin de mission : 31 octobre 2019
Lieu de la mission : Roanne

Résumé de la mission : Besoin de renfort du groupe Projet de l’association. (Missions de l’association = promouvoir l’accompagnement et les soins palliatifs, informer, former, soutenir)
Besoin de bénévoles pour proposer des idées, aider à la logistique, courriers, communication, accueil lors des manifestations de l’association

Descriptif détaillé de la mission : Contribution au groupe projet qui se réunit à Roanne 1 à 2 fois par mois un jeudi à 17h.
Lors des manifestations (journées d’information ou de formation etc.) aide à l’accueil et à la logistique de la journée.

Pré-requis : toute personne intéressée par le domaine de la santé et de l’accompagnement en particulier dans le champ des soins palliatifs. Pas besoin de connaissances spécifiques mais motivations humanistes et associatives.
Le groupe projet est accueillant et sympathique, les activités sont très intéressantes.

Association POURTANT LA VIE
42300 ROANNE
Envoyer mail  motivé à : pourtantlavie@gmail.com

Journée Mondiale des Soins Palliatifs

Journée Mondiale des Soins Palliatifs 9, 11 et 16 octobre 2018

Des soins palliatifs pour chaque personne qui en a besoin

Qu’est-ce que la Journée Mondiale des Soins Palliatifs ?

La journée mondiale des soins palliatifs, chaque année en octobre, est une journée unitaire d’action qui promeut et soutient les soins palliatifs dans le monde entier.
Parce que la question de la fin de la vie nous concerne tous, parce que nous voudrions tous pour nous-même, et pour ceux que nous aimons une fin de vie paisible et confortable, cette journée appartient non seulement à celles et ceux qui sont impliqués dans les soins palliatifs, ou qui s’en préoccupent mais à tous ceux qui se sentent concernés et voudraient que les choses changent : personnes vivant avec une maladie grave, professionnels de santé, bénévoles, citoyens….

Dans le Roannais les acteurs de l’accompagnement et des soins palliatifs s’unissent depuis des années pour célébrer cette journée.
En octobre 2018 ils organisent une journée d’information et de formation gratuite
 pour les EHPAD du Roannais, décentralisée sur 4 lieux du territoire :

– EHPAD  CH Charlieu 42190 CHARLIEU  (9 octobre 14h-17h)
– EHPAD Fondation Grimaud  42310 LA PACAUDIERE  (11 octobre 9h-12h)
– EHPAD Le bel automne   42630  REGNY  (11 octobre 14h-17h)
– EHPAD  Bellevue   42540 SAINT JUST LA PENDUE  (16 octobre 14h-17h)

Thème :
En Soins Palliatifs vivre dans la dignité jusqu’à la fin
Intervenants : Equipe Mobile de Soins Palliatifs  du CH de Roanne
Associations JALMALV et Pourtant la vie
Avec le Réseau de santé CAP2S

2ème café mortel à Roanne

Le jeudi 27 septembre 2018 à 19h

2e « Café mortel » à RoanneUn café mortel ?

« Café mortel » ?

C’est un concept imaginé par le sociologue et anthropologue suisse
Bernard Crettaz.

On se réunit et on échange…. sur la mort.
Parlent ceux qui en ont envie.
Se taisent ceux qui préfèrent.
Et tous s’écoutent…

Un café mortel ?

« Dans cette communauté provisoire, on peut tout ou ne rien dire ; on ne juge jamais ; on ne donne pas le moindre conseil.
Ici, on n’est obligé à rien et c’est pour cela qu’on peut beaucoup se permettre y compris d’immenses éclats de rire comme dans les repas d’enterrements ou les fêtes mortuaires. »
« Cafés mortels : Sortir la mort du silence » B.Crettaz

19h Accueil. Puis 1h30 d’échanges autour d’un verre, avec deux animateurs qui jouent le rôle de « passeurs ».
Le groupe partage aussi une délicieuse collation très conviviale !

10€ tout compris avec boisson, plat chaud salé et dessert

Inscription préalable obligatoire par mail
Et renseignements auprès de l’association organisatrice :
Pourtant la vie : pourtantlavie@gmail.com
Tel: 07.81.74.55.10
Site : www.pourtantlavie.org
Page FB : www.facebook.com/pourtantlavie
Flyer café mortel

Les inscriptions sont closes. En effet le café mortel est complet mais vous pouvez laisser vos coordonnées (à l’adresse mail ci-dessus) pour le suivant qui sera probablement organisé en début d’année 2019.

Un magnifique samedi de Papillon

Octobre 2016 – Un magnifique samedi de Papillon.

La semaine précédente, j’ai fait une rencontre intense et riche, au moment de rentrer dans une chambre, une jeune femme en sort. Elle me regarde longuement me sourit et fait demi-tour avec moi pour aller à la rencontre de son mari allongé sur le lit. Sans un mot elle me laisse aller à sa rencontre, elle me laisse communiquer à ma façon avec cet homme sans expression, sans voix, sans regard soutenu. Je sais trop bien qu’il ne faut pas se fier aux apparences, que chaque bulle humaine a son propre fonctionnement, sa propre communication.

Je passe un grand moment de discussion intense avec cette jeune femme, un moment de pur bonheur malgré la souffrance présente de voir son amour dans cet état. Avec lui tout n`est que douceur, frôlement, musiques et paroles douces aux oreilles. Je sais que ceux qui sont revenus de cet état comatique expriment combien les bruits sont décuplés à ce moment de la vie.
Lire la suite

Nouer pour dénouer

Dimanche 11 février 2018
Annick Simon (Psychologue)
Pour une Session de Bioéthique

« Nouer, pour dénouer »

Autrement dit : quelle relation nouer avec celui dont je m’approche ? Puis, comment celle-ci parviendra-t-elle à dénouer sa souffrance, pour l’enrichir d’un sens nouveau ?Quelle place donner à la relation dans le soin ?

Comment celle-ci peut-elle se faire soignante face à la souffrance (du corps, de l’âme, de la pensée), et surtout comment peut-elle favoriser que cette souffrance prenne un sens ?

Me voici un peu intimidée de me trouver parmi vous, parce que, en vérité, ce (ceux) que je connais le mieux, ce sont les bébés.
Mais, au fond, ça tombe plutôt bien, parce que bébé, nous l’avons été, vous et moi et, en dépit de notre éducation, de nos études, de nos choix de vie, ce bébé-là est resté au fond de chacun de nous. Et, tenez, c’est à lui que je vais m’adresser ce matin ; alors, s’il vous plait, aidez-le à remonter en vous. Rendez-lui sa juste place !

Pendant vingt ans, j’ai eu le privilège d’être celle qui venait accueillir les bébés d’un service de Néonat. Les bébés d’abord ; leurs parents ensuite.
Un soir, au fond du service, j’ai découvert un bébé qui pleurait en silence ; je crois que c’est une des scènes les plus douloureuses qu’il m’ait été donné de vivre au cours de ces années.
Lire la suite