À VOUS JE PEUX LE DIRE – Elsa Walter

Elsa Walter
À VOUS JE PEUX LE DIRE
Éditeur : ‎Flammarion – octobre 2022
EAN : 978-2080294326

Alors que le débat sur la fin de vie en France se place sur un plan éthique et théorique, ne faudrait-il pas d’abord écouter les premiers concernés ? Dans ce bouleversant récit, ce sont les mourants qui ont la parole. Leurs mots sont puissants, profonds, d’une sincérité rare. Ils dépeignent toutes les nuances du rapport de chacun à sa propre finitude, et apportent un éclairage nouveau sur ce sujet encore tabou.Patrice, ancien toxicomane, tient à conserver jusqu’au bout son « droit à pisser tout seul » ; Claude, gardien d’immeuble à la retraite, voudrait « mourir sur scène » comme Dalida ; André, prêtre, espère quant à lui que « demain, il sera encore temps de vivre ».Jour après jour, l’autrice prête aux patients – mais aussi aux soignants et aux familles – une écoute tendre, qui soigne et apaise. Elle nous offre un livre réparateur, qui explore une vérité fondamentale : la mort fait partie de la vie.

J’ai écouté sur France info, ce midi, le témoignage d’Elsa Walter à propos de la fin de vie. Son livre témoigne de ce que les patients désirent réellement à l’approche du « Grand départ ». Je trouve qu’il colle tout à fait à la démarche de Pourtant la vie et de sa philosophie face à l’accompagnement des personnes dans le deuil ou en fin de vie dans les soins palliatifs par exemple.

Claude B.

9ème café mortel à Roanne

Les inscriptions sont ouvertes (maximum 15 personnes) ! Vous pouvez vous inscrire également au prochain café mortel (le 10ème) dès à présent par mail ou demander des renseignements en laissant vos commentaires.

Le mercredi 7 décembre 2022 à 19h

« Café mortel »

Le 9ème café mortel à ROANNE

Danse macabre de la Chaise-Dieu

« Café mortel » ?

C’est un concept imaginé par le sociologue et anthropologue suisse
Bernard Crettaz.

On se réunit et on échange…. sur la mort.
Parlent ceux qui en ont envie.
Se taisent ceux qui préfèrent.
Et tous s’écoutent…

Un café mortel ?

 

C’est un espace de partage avec tout le respect pour les expériences des
autres…. Chacun peut s’y
exprimer, être écouté sans aucun jugement,
sans commentaire. Peuvent prendre la parole ceux
qui ont l’envie, le besoin ou le désir de partager leurs
expériences, douloureuses ou extraordinaires
de la mort ou du deuil.

Une tasse de café mortel ?
« Dans cette communauté provisoire, on peut tout ou ne rien dire ; on ne juge jamais ; on ne donne pas le moindre conseil.
Ici, on n’est obligé à rien et c’est pour cela qu’on peut beaucoup se permettre y compris d’immenses éclats de rire comme dans les repas d’enterrements ou les fêtes mortuaires. »
« Cafés mortels : Sortir la mort du silence » B.Crettaz

Une tasse de café mortel ?
19h Accueil. Puis 1h30 d’échanges autour d’un verre, avec deux animateurs qui jouent le rôle de « passeurs ».
Le groupe partage aussi une délicieuse collation très conviviale !

12€ tout compris avec boisson, plat salé et dessert

Inscription préalable
obligatoire par mail

Lire la suite

8ème Café mortel dans le Roannais, pour la 1ère fois à Briennon !

Les inscriptions sont fermées ! Vous pouvez vous inscrire également au prochain café mortel (le 9ème) dès à présent par mail ou demander des renseignements en laissant vos commentaires.

Le jeudi 20 octobre 2022 à 19h

« Café mortel »

Le 8ème dans le Roannais et
pour la 1ère fois à Briennon !

Ouverture de la mort

« Café mortel » ?

C’est un concept imaginé par le sociologue et anthropologue suisse
Bernard Crettaz.

On se réunit et on échange…. sur la mort.
Parlent ceux qui en ont envie.
Se taisent ceux qui préfèrent.
Et tous s’écoutent…

Un café mortel ?

 

C’est un espace de partage avec tout le respect pour les expériences des
autres…. Chacun peut s’y
exprimer, être écouté sans aucun jugement,
sans commentaire. Peuvent prendre la parole ceux
qui ont l’envie, le besoin ou le désir de partager leurs
expériences, douloureuses ou extraordinaires
de la mort ou du deuil.

Une tasse de café mortel ?
« Dans cette communauté provisoire, on peut tout ou ne rien dire ; on ne juge jamais ; on ne donne pas le moindre conseil.
Ici, on n’est obligé à rien et c’est pour cela qu’on peut beaucoup se permettre y compris d’immenses éclats de rire comme dans les repas d’enterrements ou les fêtes mortuaires. »
« Cafés mortels : Sortir la mort du silence » B.Crettaz

Une tasse de café mortel ?
19h Accueil. Puis 1h30 d’échanges autour d’un verre, avec deux animateurs qui jouent le rôle de « passeurs ».
Le groupe partage aussi une délicieuse collation très conviviale !

12€ tout compris avec boisson, plat salé et dessert

Inscription préalable
obligatoire par mail

Lire la suite