4ème café mortel à Roanne

Il reste encore quelques places, si cela vous intéresse inscrivez-vous sans trop tarder et parlez-en autour de vous !

Le jeudi 23 mai 2019 à 19h

« Café mortel »

Pour la quatrième fois
à Roanne

Un café mortel ?

« Café mortel » ?

C’est un concept imaginé par le sociologue et anthropologue suisse
Bernard Crettaz.

On se réunit et on échange…. sur la mort.
Parlent ceux qui en ont envie.
Se taisent ceux qui préfèrent.
Et tous s’écoutent…

Lire la suite

3ème café mortel à Roanne

Cette session est complète. Vous pouvez vous inscrire au prochain café mortel (le 4ème) dès à présent par mail ou demander des renseignements en laissant vos commentaires.

Le jeudi 14 mars 2019 à 19h

« Café mortel »

Pour la troisième fois
à Roanne

Un café mortel ?

« Café mortel » ?

C’est un concept imaginé par le sociologue et anthropologue suisse
Bernard Crettaz.

On se réunit et on échange…. sur la mort.
Parlent ceux qui en ont envie.
Se taisent ceux qui préfèrent.
Et tous s’écoutent…

Lire la suite

Vivre, mourir et le plus grand que soi…

J’ai vécu plusieurs rencontres avec lui. J’ai envie d’échanger sur la dernière fois où je l’ai vu…
On me parle de lui tout de suite. C’est le premier patient que je vais voir aujourd’hui.
On me dit qu’il décline : « C’est très mauvais signe, il va vraiment moins bien. Je suis inquiète. «  dit l’aide-soignante. « Il a le teint pas comme il faut. J’aime pas ça. »
Elle me parle à demi-mot de fin de parcours …
J’entre. Il sourit en me voyant.
Notre rencontre est tellement profonde, tellement intense que j’ai du mal à résumer nos échanges , tant toutes ses phrases étaient importantes.
La musique, douce et enveloppante, invite à la confidence, à l’intimité.
Il est prêt à ça. Ça se ressent dans son énergie.
Je ne le sens pas en fin de vie mais comme je connais moins l’amylose, je ne me prononce pas.
Je ne sais pourquoi, j’ai lancé cette phrase. « Qu’est ce que ça t’apprend cette maladie ? »
En fait. Oui. Je sais pourquoi j’ai posé cette question. Je l’ai senti affaibli de l’intérieur. Je me suis dit qu’au stade où il en était, identifier les progrès intérieurs, trouver le sens de son chemin de vie, lui donnerait une grande force.
Lire la suite

Le voyage ou pas…

Il est allongé sur son lit. Il a dans les 67 ans. C’était son anniversaire hier mais je ne me souviens plus de son âge exact.
Ça fait 15 jours que je ne l’ai pas vu. En Soins palliatifs, c’est beaucoup.
Il paraît bien plus confus mais pourtant tellement lucide. Il perd les mots mais je le comprends tant.
Il sait dire l’essentiel avec moi et il me reconnaît et m’accueille de tout son être. Ouf!Après avoir lu ses paroles essentielles recueillies sur les post -it au mur, restées depuis notre dernière rencontre, je descends la barrière de son lit. Je m’assieds sur son lit et nous nous prenons la main.
Les yeux dans les yeux, il est tout heureux.Il paraît toujours aussi émerveillé de me voir.
Il m’avoue être très seul en ce moment. Et très accompagné aussi.
Il me parle de sa maman et de ses amis.
Les morts et les vivants se côtoient.
Lire la suite