Vivre, mourir et le plus grand que soi…

J’ai vécu plusieurs rencontres avec lui. J’ai envie d’échanger sur la dernière fois où je l’ai vu…
On me parle de lui tout de suite. C’est le premier patient que je vais voir aujourd’hui.
On me dit qu’il décline : « C’est très mauvais signe, il va vraiment moins bien. Je suis inquiète. «  dit l’aide-soignante. « Il a le teint pas comme il faut. J’aime pas ça. »
Elle me parle à demi-mot de fin de parcours …
J’entre. Il sourit en me voyant.
Notre rencontre est tellement profonde, tellement intense que j’ai du mal à résumer nos échanges , tant toutes ses phrases étaient importantes.
La musique, douce et enveloppante, invite à la confidence, à l’intimité.
Il est prêt à ça. Ça se ressent dans son énergie.
Je ne le sens pas en fin de vie mais comme je connais moins l’amylose, je ne me prononce pas.
Je ne sais pourquoi, j’ai lancé cette phrase. « Qu’est ce que ça t’apprend cette maladie ? »
En fait. Oui. Je sais pourquoi j’ai posé cette question. Je l’ai senti affaibli de l’intérieur. Je me suis dit qu’au stade où il en était, identifier les progrès intérieurs, trouver le sens de son chemin de vie, lui donnerait une grande force.
Lire la suite

Le voyage ou pas…

Il est allongé sur son lit. Il a dans les 67 ans. C’était son anniversaire hier mais je ne me souviens plus de son âge exact.
Ça fait 15 jours que je ne l’ai pas vu. En Soins palliatifs, c’est beaucoup.
Il paraît bien plus confus mais pourtant tellement lucide. Il perd les mots mais je le comprends tant.
Il sait dire l’essentiel avec moi et il me reconnaît et m’accueille de tout son être. Ouf!Après avoir lu ses paroles essentielles recueillies sur les post -it au mur, restées depuis notre dernière rencontre, je descends la barrière de son lit. Je m’assieds sur son lit et nous nous prenons la main.
Les yeux dans les yeux, il est tout heureux.Il paraît toujours aussi émerveillé de me voir.
Il m’avoue être très seul en ce moment. Et très accompagné aussi.
Il me parle de sa maman et de ses amis.
Les morts et les vivants se côtoient.
Lire la suite

Un magnifique samedi de Papillon

Octobre 2016 – Un magnifique samedi de Papillon.

La semaine précédente, j’ai fait une rencontre intense et riche, au moment de rentrer dans une chambre, une jeune femme en sort. Elle me regarde longuement me sourit et fait demi-tour avec moi pour aller à la rencontre de son mari allongé sur le lit. Sans un mot elle me laisse aller à sa rencontre, elle me laisse communiquer à ma façon avec cet homme sans expression, sans voix, sans regard soutenu. Je sais trop bien qu’il ne faut pas se fier aux apparences, que chaque bulle humaine a son propre fonctionnement, sa propre communication.

Je passe un grand moment de discussion intense avec cette jeune femme, un moment de pur bonheur malgré la souffrance présente de voir son amour dans cet état. Avec lui tout n`est que douceur, frôlement, musiques et paroles douces aux oreilles. Je sais que ceux qui sont revenus de cet état comatique expriment combien les bruits sont décuplés à ce moment de la vie.
Lire la suite